ANNA’S WEEKEND - LA GALERIE

NOISY-LE-SEC, FRANCE

2017

Mobilier réalisé dans le cadre du workshop Anna’s Weekend, initié par Laëtitia Badaut Haussman

Mousse Polyéthylène, Tasseaux de pin, Aluminium, Valchromat, Câble, Verre granité.

​

​

​

Commanditaire : La Galerie, Noisy-le-sec

Participants : Laëtitia Badaut Haussmann

 Antonia Carrara

Xavier Cormier

Romain Guillet

Chloé Quenum

Barbara Quintin

Nicholas Vargelis 

Photos : Pierre Antoine

Le design n'est plus une solution mais une hypothèse. Ce n'est pas une déclaration définitive mais une scène, un moment transitoire, un contenant de possibilités, une forme de vie instable qui évolue avec le temps.

​

Barbara Radice, Memphis, ed. Rizzoli, 1984.

​

C'est un rendez-vous collectif, une zone de travail, un atelier mis à disposition au sein du centre d'art pour un temps donné. C'est un outil de recherche, une approche pratique sur et pour la communauté, du DIY entre institutions en péril ou commanditaires philanthropes. C'est une question de chance et de nécessité, un travail de plaisir, jamais un problème. C'est un groupe fluctuant, à géométrie variable incarné à chaque nouvelle occurrence de manière singulière. C'est un principe élémentaire : faire des meubles, du mobilier pour l'usage quotidien sur la base d'une whishlist formulée par les hôtes. C'est un contrat moral et un contrat de production. C'est imaginer le design comme une série d'accidents. C'est un accident. Une rencontre unique entre les membres d'un groupe éphémère. C'est partager une pratique, de manière ponctuelle et intensive. C'est un groupe d'intérêts réciproques, une partition de rôle, de savoir-faire, de transmission, de répartition et de superposition de responsabilités. Des positions contradictoires, des approches ambiguës. C'est horizontal. C'est un travail de distinction, d'interchangeabilité, de multi-fonction et d'hybridation. C'est une tentative. Une histoire libre. Un test, une zone prototypique, un zest de citron. C'est une pratique qui définit sa propre méthode à chaque apparition, un protocole de travail qui est une forme en soi. Des expérimentations concrètes. Des suppositions. Des séquences de forme, de collaboration, d'indépendance et de communauté. C'est dépenser de l'énergie ou en économiser. C'est une analyse du banal comme méthode et exercice de travail. C'est un projet de mobilier, fonctionnel et hybride, comme rempart au pouvoir et à la banalité des mobiliers administratifs, standardisés. C'est une zone de tri pour imaginer des solutions. Pour le confort du corps et du cœur. C'est inventer d'autres approches du design, planifier d'autres espaces, prévoir d'autres environnements, imaginer d'autres vies. C'est proposer des compagnons de voyage à qui l'on peut parler. C'est choisir d'évoluer dans un contexte plus généreux. C'est un cahier des charges ouvert. Exercice esthétique et déclaration conceptuelle. C'est générer du mobilier depuis l'intérieur, adaptant la structure finale aux logiques variables des contraintes du lieu et de ses activités. C'est un contrat qui se définit pendant le processus, des prototypes à usages variables, des collaborations bienveillantes. C'est un choix de production : pas d'original, de pièces numérotées mais des prototypes, des formes matricielles, des expérimentations de systèmes cordonnés ou d'expressions indépendantes. C'est une coopérative amateur et rigoureuse. C'est une différente relation au monde, plus sophistiquée, plus élastique, plus complexe. C'est une histoire et son écriture. C'est du cinéma sans image, en volume, pour le corps. C'est une communication spécifique. C'est une invitation. AS WE.

​

Laëtitia Badaut Haussmann