BIG FREEZE - un spectacle de Thomas Poitevin

FRANCE

2016

Scénographie

Tapis de gymnastique, Ruban adhésif, Velcros, Canne-sièges, Métal, Miroir

​

Ecrit et mise en scène par : 

Thomas Poitevin

Avec : 

Guillaume Arene

Andréa Brusque

Lucrèce Carmignac

Amaury de Crayencour

Ophélie Legris

Thomas Poitevin

Création son et lumière : Ludovic Champagne

Scénographie, objets : Romain Guillet

Regards scientifiques :

Oriane Dioux

Laurent Trouboul

Fabio Acero

Regard philosophique : Sophie Burdet

Photos : Romain Guillet

Est-il possible d’étudier les relations sociales selon les trois principes de la thermodynamique ? C’est l’expérience que proposent de réaliser six artistes, une journaliste scientifique et un astrophysicien inspirés par les écrits de grands scientifiques comme François Roddier ou Hubert Reeves. Pour ce faire, ils créent un spectacle hybride composé de saynètes drôles, cruelles ou intrigantes sur fond de conférence pour grand public. Un concept original qui nous transporte des confins de l’univers au fond du cœur des hommes en un claquement de doigts.

​

Dans la petite salle Marie Curie du Théâtre de la Reine Blanche, le dispositif est simple : quelques sièges, un vidéoprojecteur, des micros. Fond bleu quadrillé de blanc, l’espace scénique signé Romain Guillet semble constituer une dimension parallèle où les différentes échelles n’existent plus. Ainsi, l’on peut passer presque sans transition d’un mode de représentation à l’autre : après une énigmatique introduction visant à nous familiariser avec les concepts d’unidirectionnalité du temps et de perpetuum mobile entre les êtres et leur environnement, voici que débute une mini-conférence scientifique sous forme quasi-parodique (tics de langage, omniprésence du médiateur, parole coupée, autant de biais que l’on retrouve souvent dans les grands débats), entrecoupée d’illustrations sociales des principes thermodynamiques, le tout avec beaucoup d’humour, d’inventivité, et une énergie débordante.

​

Sur le plateau se dresse une expérience : une galerie de personnages, durs et fragiles, secouants et secoués, composent autant de systèmes énergétiques que le public est amener à définir.

Pour les y aider, une journaliste scientifique et un astrophysicien sont présents au plateau, menant un débat sur la thermodynamique. Systèmes ouverts ? Fermés ? Isolés ?

Ces histoires d'amour(s) drôles et tragiques peuvent devenir sous nos yeux des structures dissipatives d'énergie ; comme peut l'être un cyclone balayant le pacifique.

Notre univers est un système isolé car rien n'est externe à l'univers par définition.

Comment alors éviter que le désordre à l'intérieur ne grandisse ?

Comment éviter de foncer dans le Big Freeze ?

Quelque part doit se trouver une réponse.